LA POLEMIQUE SUR L’UTILITE DE LA KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE PEDIATRIQUE RENAIT

30 novembre 2016

La polémique sur l’utilité de la kinésithérapie respiratoire qui est habituelle chaque année et émanant d’une certaine presse médicale et/ou grand public renait. Cette fois ci relancée lors d’un colloque qui s’est tenu le week-end dernier à Marseille et organisé par la Société de Kinésithérapie en Réanimation. Bien sur les relais médiatiques sur les réseaux sociaux en font des gorges chaudes. Voici la réponse que nous y apportons

Les techniques avancées par notre « confrère belge » et ces acolytes sont des techniques de modulation du flux expiratoire telles qu’elles ont été développées par nos pairs en France dans les années 1970, Joël BARTHE et Claude VINCON. Donc rien de nouveau.

Cependant, nous déployons  depuis plusieurs années, de gros efforts pour les nourrissons, leurs familles et les professionnels, pour apporter quelques éléments scientifiques cliniques à la technique d’augmentation du flux expiratoire telle qu’elle est largement pratiquée en France. C’

Une première étude en ville BRONKILB est en cours de publication et met en évidence des éléments très positifs qui nous ont amené à lancer un deuxième protocole en ville BRONKILIB 2 (contrôlé randomisé multicentique et en aveugle) qui a débuté il y a quelques semaines. Il devrait conforter les premiers résultats sur une population de nourrissons avec un diagnostic de bronchiolite.

Pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi les anglo saxons ne reconnaissent pas l’augmentation du flux expiratoire ou la modulation du flux expiratoire il suffit de lire attentivement les bibliographies des études recensées par la Cochrane Library pour pourvoir traduire le terme «chest physiotherapy» par percussion, vibrations et drainage de postures, techniques invalidées en france depuis 1994.

C’est à la fois une problématique liée à la « dictature » des Evidence Based Médecine, mais aussi à l’incapacité, jusqu’à aujourd’hui, de la profession à mettre en oeuvre des recherches cliniques en kinésithérapie .

Nous avons pour notre part, depuis les nombreuses années que nous pratiquons  la kinésithérapie respiratoire pédiatrique, jamais eu le sentiment d’être maltraitant pour les milliers de nourrissons que nous avons accompagné. Les rapports des assureurs, concernant les mises en cause de kinésithérapeutes en lien avec des actes de kinésithérapie respiratoire, ne mettent en évidence aucun litige et ce depuis de nombreuses années, bien que dans ce laps de temps des dizaines de milliers de séances de kinésithérapie aient été réalisées.

Ne vous laissez pas impressionner par ces polémiques qui n’oeuvrent en rien à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins que vous prodiguez et qui desservent les nourrissons.

Ci-après un article du Professeur DUTAU Pédiatre publié en 2013 après la polémique de la revue « prescrire » sur l’inutilité de la kinésithérapie respiratoire pédiatrique, qui pourra, peut être, vous éclairer.

dutau-2013